Editorial de Éric Gibert, Président de la FFR

Chers amis, chers lecteurs,


Lorsque la rédaction du journal Le Rhumatologue m’a demandé d’écrire mon éditorial pour le prochain numéro je n’avais pas encore une idée précise du ou des thèmes que j’allais aborder.
J’avais envisagé d’évoquer, après le décès du Professeur François Gros, co-découvreur de l’ARN messager, tous les bénéfices que nous pouvions attendre de cette nouvelle technologie malgré les discours antivax ; nous aurions pu parler du vaccin ARNm contre le virus du sida et des progrès médicaux futurs que l’usage de l’ARNm nous ouvre.
Je pourrais vous parler de l’Espace Santé mis en place depuis le début de l’année ou des incitations financières à prescrire des biosimilaires mais aujourd’hui, il me paraît impossible de ne pas d’abord évoquer cette guerre qui a démarré en plein milieu de l’Europe, dans le deuxième plus grand pays d’Europe.
Une guerre menée par un homme qui détient l’arme nucléaire et qui a décrété que ce pays n’existait pas, qu’il avait toujours appartenu à la Grande Russie. Discuter de problèmes rhumatologiques devient brutalement dérisoire.

La dernière situation aussi dramatique, depuis la dernière guerre, fut la crise de Cuba où deux hommes ont été finalement capables de se parler, de s’entendre et de ranger leurs armes. Ce dialogue semble à ce jour impossible.
Aujourd’hui personne ne peut dire vers quelle évolution ce conflit va amener notre grand continent où les démocraties sont mises au pied du mur de leur volonté d’entraide et de fraternité. Nous avons vu tout au long de ces dernières années cette difficulté de positionnement des démocraties face à des démocratures, mot que certains journalistes préfèrent utiliser.
J’appartiens à une génération qui a eu la chance de ne pas voir de guerre avec une menace aussi forte sur l’ensemble de notre continent.
Maintenant que la boite de Pandore a été ouverte : est-ce que cette guerre entraînera des comportements similaires d’autres pays d’Europe centrale ou orientale ? Que décidera la Chine face à Taïwan ?
Nous entrons dans une phase inconnue où le président russe nous a menacés des pires ripostes si nous osions intervenir et il nous teste chaque jour en accumulant les horreurs de la guerre..


Alors je vais développer ces deux nouveautés de janvier 2022 :


1 - La création de l’Espace Santé qui devrait permettre une meilleure communication entre le patient, les professionnels de santé, les hôpitaux et nous-mêmes, une fluidité qui rendrait facile son usage.
L’ouverture de son espace santé est effectivement assez rapide et nécessite d’avoir sa carte vitale à disposition : https://www.monespacesante.fr
Les autorités médicales et l’agence du numérique dirigée par le Docteur Jacques Lucas ont essayé de mettre en place un système compatible avec tous les logiciels de santé pour qu’il soit efficace, facile d’accès.
Il est prévu que le logiciel de santé soit équipé de l’accès à cet espace santé, on nous promet que le nombre de clics ne sera pas rédhibitoire pour l’alimenter. Il y a nécessité d’obtenir une vraie simplicité d’usage car les messageries de type MSSanté, bien cryptées, imposent, pour certains logiciels de santé, un minimum de 5 clics pour qu’un document confidentiel reçu puisse être attribué au dossier du patient. Ceci est d’ailleurs très chronophage car nous recevons beaucoup de comptes-rendus, de mails, d’information de l’HAS, etc.
Il faudra aussi bien sécuriser ces données informatiques car les données médicales numériques sont très convoitées.
Mais suite à la grande défiance face aux autorités de santé lors de la pandémie Covid, déjà des patients refusent cet espace numérique et commencent à le manifester.


2 - Les incitations financières à prescrire des biosimilaires sont activées en ce début d’année 2022 autant pour le switch que pour l’instauration d’une biothérapie.
Ce dispositif n’est pas obligatoire et respecte le choix du patient et du médecin.

 

Objectifs du dispositif :

• Augmentation des initiations de traitements par médicaments biosimilaires.
• Augmentation des switchs des médicaments bio-référents vers les médica-ments biosimilaires.


Trois molécules nous concernent : les deux premières biothérapies et une molécule anti-ostéoporotique.
L’économie, en année pleine de référence sur le coût d’un traitement pour un patient, se mesure sur la différence entre le prix moyen d’une unité de substance active référente et celui du biosimilaire.
La répartition de cette économie sera de 30 % pour le médecin libéral versus 70 % pour la CPAM en 2022 puis de 20/80 en 2023 et 10/90 pour 2024 puis fin de ces mesures..
Cette somme sera versée au praticien en une fois au cours du semestre qui suit l’année anniversaire du dispositif, si le patient a pris son traitement plus de 3 mois.
La loi prévoit un seuil minimal de 50 € par couple médecin/patient jusqu’à 7 000 €/médecin toutes molécules confondues.

En réalité les libéraux, qui ne peuvent toujours pas initier la biothérapie, ne pourront bénéficier du système que lors du switch des molécules princeps déjà prescrites. L’initiation hospitalière est, depuis plusieurs années, orientée sur les biosimilaires, et l’hôpital restera le bénéficiaire principal de la mesure d’économie.
Certes certains libéraux, souvent attachés des hôpitaux, initient déjà les biothérapies en ville, avec leur ordonnancier, mais il semble que les pharmacies aient été incitées à faire respecter la première prescription hospitalière !
La loi, prenant effet à partir de janvier 2022, concernera les patients pour lesquels les rhumatologues libéraux n’auraient pas encore effectué le switch ! Finalement elle ne s’appliquera pleinement, pour nous, que pour le traitement de l’ostéoporose fracturaire vertébrale.


Courage à nous tous, les semaines qui viennent seront peut-être décisives pour nos vies d’Européens et le monde entier.

Restons fidèles à nos principes.

Éric Gibert

Président de la FFR

Le Rhumatologue - No. 110
No. 110 Mai 2022

Les articles dans ce numéro

Le Rhumatologue

L’approche phénoménologique du corps dans le soin

Par : Dr Stéphane Breton

L’approche phénoménologique propose une double lecture du corps : celle relevant du corps du malade tel qu’il l’appréhende de manière objective sur le plan physique et psychique ...

Lire la suite...
FMC
Réservé aux inscrits
Le Rhumatologue

Facteurs prédictifs de la survenue de la goutte chronique à Abidjan

Par : Dr Mohamed Diomandé

La goutte est le chef de file des arthropathies métaboliques ou microcristallines et elle prédomine largement chez l’homme. C’est une maladie en constante augmentation ...

Lire la suite...
FMC
Réservé aux inscrits
Le Rhumatologue

Trois dossiers cliniques d'imagerie

Par : Pr Jacques Malghem

Les dossiers qui suivent sont quelques cas du quiz présenté en octobre dernier lors de la « 4e Journée Nationale de la Rhumatologie Libérale ». Les résultats des réponses correctes des participants pour l'ensemble des 10 questions ...

Lire la suite...
Imagerie
Réservé aux inscrits
Le Rhumatologue

Faute pénale et faute disciplinaire

Par : M. Jean Guigue

Si la plupart des dommages consécutifs à un acte de soins se règlent par une indemnisation, certaines fautes relèvent en raison de leur gravité soit de la loipénale soit du régime disciplinaire. La faute pénale est du ...

Lire la suite...
Juridique
Le Rhumatologue

Informatique quantique la nouvelle révolution

Par : M. Pascal Wolff

L’informatique quantique est l’une des technologies clés pour l’avenir. Capable de traiter des masses de données dantesques grâce à des opérations dépassant l’imagination ...

Lire la suite...
High Tech
Le Rhumatologue

Les fascias

Par : Dr Gérard Morvan

Le corps humain contient de nombreux tissus conjonctifs de soutien groupés sous le nom de « fascias ». Pendant des siècles, considérés comme un simple matériaud’emballage et de comblement, leur rôle fut sous-estimé ...

Lire la suite...
FMC
Réservé aux inscrits

Les 4 derniers numéros

Le Rhumatologue - No. 110
No. 110 Mai 2022
Le Rhumatologue - No. 109
No. 109 Novembre 2021
Le Rhumatologue - No. 108
No. 108 Juin 2021
Le Rhumatologue - No. 107
No. 107 Avril 2021

Connexion

@

La partie médicale de ce site est réservée exclusivement aux professionnels de santé.

Dans le cas où vous ne le seriez pas, nous vous remercions de ne pas vous inscrire.

Créer un compte Mot de passe oublié ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et optimiser les fonctionnalités du site.
En savoir plus sur la politique de cookies.
En savoir plus sur la politique de confidentialité.

Ok